PLAN DE DEVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE PDZA.

Voici les priorités du plan de développement de la zone agricole (PDZA) de Lévis

A-2) Consacrer la vocation agricole de la zone agricole et les activités agricoles en termes d'espace protégé (le territoire) et de son maintien (Ville de Lévis et CMQ) (règlement de nuisance);

A-6) Établir un dialogue entre le monde agricole et le monde urbain pour expliquer les tenants et aboutissants de la réalité agricole et, plus particulièrement le caractère essentiel de la protection du territoire agricole (Ville de Lévis (élus et fonctionnaires),UPA, MAPAQ) :

  • Création d'une table agro-urbaine annuelle ou au besoin afin de favoriser la concertation entre le milieu agricole et urbain. Définir un mandat et la composition de la table agro-urbaine;

  • Développer un réflexe de concertation entre les différents partenaires sur les dossiers structurants en zone agricole (demande d'exclusion, corridors de transport d'énergie, marché public, sentiers VHR, etc.) (Ville de Lévis, CMQ, UPA);

  • Mandater la table agro-urbaine de la responsabilité du suivi des actions du PDZA. Procéder à des consultations annuelles auprès des producteurs de Lévis afin de connaître leur besoin, leur préoccupation et leur vision de l'agriculture à Lévis (Ville de Lévis, UPA).
     

A-7) Réaliser des activités communes entre la Ville de Lévis et I'UPA par des rencontres (portes ouvertes);

A-10) Documenter I ’impact de la spéculation foncière sur les entreprises agricoles (UPA, MAPAQ, MAMOT, Ville de Lévis, Université Laval);
 

A-11) Assurer le maintien de la zone agricole pour y protéger et développer l'agriculture par un aménagement intégré à partir de nos outils de planification (Ville de Lévis, MAPAQ, UPA, CMQ);
 

A-14) Caractériser les milieux humides en zone agricole, en concertation avec I'UPA, et ce, dans une perspective d'assujettir certains milieux humides en zone agricole à une servitude perpétuelle de non utilisation (Ville de Lévis, UPA et MDDELCC);

A16) Démarrer un programme de remise en culture des terres en friche (UPA, MAPAQ, Ville de Lévis et CMQ) :

  • Réalisation d'une enquête auprès des propriétaires concernés sur les raisons de ne pas cultiver leur terre;

  • Cibler les parcelles disponibles à la remise en culture;

  • Développer des incitatifs de remise en culture;

  • S'assurer de la conformité avec la règlementation applicable.
     

A-18) Investir pour le maintien et le développement d'activités reliées à I ‘agrotourisme (Ville de Lévis, MAPAQ et UPA);
 

A-19) Porter une attention accrue sur le rôle et I ‘importance de maintenir des paysages de qualité pour I‘agriculture et I ‘environnement (Ville de Lévis, UPA et CMQ) :

  • Élaborer une charte des paysages agricoles de la Ville de Lévis;

  • Améliorer les entrées agricoles de la Ville de Lévis;

  • Assurer un lien avec la remise en culture des terres notamment en friche.
     

A-20) Favoriser la transformation et la distribution de produits agricoles (existants et nouveaux) sur le territoire de la ville de Lévis par des actions ciblées (MAPAQ, UPA et Ville de Lévis);

  • Définir un portrait précis de la présence des produits agricoles de Lévis dans nos différents systèmes de distribution : Marché public permanent, épicerie, Marché De NoëI, etc.;

Promouvoir, sensibiliser et favoriser l'achat des produits agricoles locaux par les hôteliers, les restaurants et les institutions.
 

M. Charles Paquet, Président du syndicat,
Guy Genest, VP

Jean-Paul Tardif, 2VP Cavila Dubé,adm., 
 Martine Paul, citoyenne
Sylvain Milot, aménagiste

 siègent sur la table agro.

Producteurs agricoles d'ici - Site en construction

Producteurs de la Chaudière-Appalaches et de la Rive-Nord • gestionsd@producteursdici.com

© 2018 par Azulii gestion de l'image